Notez cet article
(0 Votes)

PROMESSES ET RÉALITÉS

PROMESSES ET RÉALITÉS

La gestion de la ville de Beyrouth a été confiée à la Liste des Beyrouthins suite aux élections municipales de 2016. Fort bien. Vive la démocratie!

Aujourd’hui, 16 mois plus tard, on est en droit de se demander quelles sont, parmi les promesses annoncées à grand fracas en présence de tous les députés de la capitale, celles qui ont été concrétisées.
Toute une panoplie d’engagements avait été servie au citoyen à l’époque avec des intitulés plus que ronflants. Question de se rafraîchir la mémoire, voici en bref la feuille de route qui avait été publiée à l’époque:

 1/ «Beyrouth propre et verte» avec la promesse de régler la crise des déchets en créant des usines modernes, en réhabilitant les plages publiques et augmentant les espaces verts
2/ «Beyrouth éclairée» avec le lancement d’un atelier de travail pour trouver des «solutions sérieuses» aux crises de l’eau et de l’électricité
3/ «Résoudre le problème du trafic à Beyrouth» avec le développement des infrastructures, l’entretien des routes et l’élimination des barrières et blocs de béton, la mise en place de nouveaux parkings, et la mise en circulation de lignes de bus organisées
4/ «La santé des Beyrouthins»
5/ «Beyrouth sportive»
6/ «Le patrimoine de la ville»
7/ «Beyrouth moderne», et blabla
Et j’en passe…
En réalité, les édiles municipaux sont aux abonnés absents et rien semble être en mesure de les faire bouger sauf, et pour la deuxième fois peut-être en 5 ans, le repavage des trottoirs d’Achrafié (!?). C’est la priorité des priorités!
Promesses non tenues, serments de façade… Le déclin dramatique de la qualité de vie des Beyrouthins se poursuit!

 

Laissez un commentaire

(*)Mentions obligatoires

captcha...

Editorial

PROMESSES ET RÉALITÉS

La gestion de la ville de Beyrouth a été confiée à la Liste des Beyrouthins suite aux élections municipales de 2016. Fort bien. Vive la démocratie!

Aujourd’hui, 16 mois plus tard, on est en droit de se demander quelles sont, parmi les promesses annoncées à grand fracas en présence de tous les députés de la capitale, celles qui ont été concrétisées.
Toute une panoplie d’engagements avait été servie au citoyen à l’époque avec des intitulés plus que ronflants. Question de se rafraîchir la mémoire, voici en bref la feuille de route qui avait été publiée à l’époque: