Horoscope

BÉLIER
21 MARS - 20 AVRIL

 

L’apéro-cube de Chefclub!
Notez cet article
(0 Votes)

Applaudisseurs encore et toujours!

Applaudisseurs encore et toujours! D.R.

Applaudisseurs encore et toujours!

Les spectacles électoraux en son et lumière des divers partis se suivent et se ressemblent. C’est à qui affichera le slogan le plus percutant, diffusera l’hymne le plus lyrique (!), excitera le mieux la foule, prononcera le discours le plus tendancieux panaché de promesses fort illusoires et rassemblera le plus grand nombre d’applaudisseurs autour de son zaïm adulé!

Curieux quand même de voir ces Libanaises et Libanais, qui se disent profondément déçus et dégoûtés des détenteurs du pouvoir, se muter tout soudainement en adulateurs et glorificateurs de ceux-là mêmes qu’ils n’ont pas cessé de dénoncer et de pointer du doigt comme étant responsables du dépérissement galopant du pays.

Incorrigibles, ils font fi de tout esprit critique et de tout sens des réalités, et se laissent emporter, comme par miracle, par la vague de l’engouement aveugle généralisé.

Où allons-nous? Va-t-on reprendre les mêmes ou leurs clones et poursuivre naïvement la descente au fond du précipice?

Un certain Emile de Girardin s’était exprimé dans les années 1800: «Les ennemis le plus à redouter ne sont jamais ceux qu’on s’apprête à combattre, ce sont les illusions par lesquelles on se laisse aveugler.» Il ne croyait pas si bien dire!

Le culte de la personne a la peau dure au Liban. Les électeurs, toutes régions confondues, qui vont se rendre gaillardement aux urnes le 6 mai, vont-ils voter en faisant abstraction du bourbier dans lequel nous sommes empêtrés?

Ghada Baraghid

 

Laissez un commentaire

(*)Mentions obligatoires

captcha...

Editorial

Applaudisseurs encore et toujours!

Les spectacles électoraux en son et lumière des divers partis se suivent et se ressemblent. C’est à qui affichera le slogan le plus percutant, diffusera l’hymne le plus lyrique (!), excitera le mieux la foule, prononcera le discours le plus tendancieux panaché de promesses fort illusoires et rassemblera le plus grand nombre d’applaudisseurs autour de son zaïm adulé!

EXCLUSIF

La science du bonheur

 

Taches de rousseur sur peau blanche, yeux lumineux, sourire craquant, éclats de rire francs, Ève Tamraz Najjar est à la fois douce et pétulante. La jeune Libanaise qui a eu la chance de figurer cette année à deux reprises sur le listing de Forbes pour les moins de 30 ans est, sans en avoir l’air, une bucheuse qui, malgré le succès galopant venu à sa rencontre, a su rester d’une simplicité touchante.