e-FEMME

Horoscope

TAUREAU
21 AVRIL - 21 MAI

 

Artichauts frits à la romaine
Notez cet article
(0 Votes)

Malte

Un joyau au cœur de la Méditerranée

 

Située au centre de la Méditerranée, Malte constitue, avec ses deux îles sœurs Gozo et Gomino, un archipel qui réserve bien des surprises au niveau de son histoire, de son climat, de ses sites archéologiques, de ses plages idylliques et de ses sites touristiques exceptionnels.
Une île qu’on aborde avec un mélange de curiosité et de scepticisme, pour ensuite l’adopter rapidement, et enfin la saisir entièrement. Au fil des jours, on finit par tomber complètement sous son charme jusqu’à vouloir absolument y revenir.

 

Malte est une île fascinante qui a subi l’influence de l’Italie voisine, de l’Angleterre, ancien pays colonisateur, de l’Afrique du Nord toute proche et surtout des Chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean, plus connus depuis leur installation sur l’île sous le nom de Chevaliers de l’Ordre de Malte. Malte se présente donc comme un incroyable mélange de civilisations qui se traduit par sa langue étonnante composée à la fois de mots à connotation italienne, arabe, anglaise, française et même catalane. On ne s’étonnera pas donc de s’entendre dire «merhba» pour bienvenue, «nofsinhar» pour midi, «ghada» pour demain, «lejl» pour nuit, «sajf» pour été, «qamar» pour lune, «triq» pour rue, «wiehed, tnejn, tlieta» pour un, deux, trois, mais aussi «bongu» pour bonjour, «bonswa» pour bonsoir, «swarè» pour soirée, «pjazza» pour place, «palazz» pour palais…

Le fait d’être ainsi à la croisée des cultures rend l’île surprenante à plus d’un titre, puisqu’on y retrouve le meilleur des mondes. Malte réussit par exemple le pari incroyable d’allier astucieusement la discipline et l’organisation anglaise à la flexibilité et la joie de vivre italienne. Les Maltais sont également des fêtards invétérés. On ne compte plus les manifestations folkloriques, les villages rivalisant par la somptuosité de leurs cortèges traditionnels et autres processions religieuses, le tout étant inévitablement animé par des feux d’artifice, dont les Maltais sont particulièrement friands. L’influence arabe se retrouve également en architecture avec essentiellement les balcons fermés qui ornent la plupart des vieux immeubles et qui ressemblent en tous points à nos fameux moucharabiehs.

Texte et photos Charles Najjar
Lire la suite

Lu 612 fois
Plus dans cette catégorie : « De Naples à la côte Amalfitaine

Laissez un commentaire

(*)Mentions obligatoires

captcha...

Editorial

Faites votre choix

Réjouissons-nous! Nos élus potentiels ont du talent! Un incroyable talent! Ils sont passés maîtres dans l’art de la séduction… Il suffit de voir leurs faces en format XXL, bien photoshopées, qui ornent les moindres coins et recoins de la ville et du pays pour tomber sous leur irrésistible charme! Il y a le vrai, le faux, le laid, le beau, «le dur, le mou, le gros touffu, le p’tit joufflu»… (avec la permission de Pierre Perret!) Des portraits à faire pâlir d’envie les George Clooney, Brad Pitt et autres beaux gosses.

EXCLUSIF

La danse avant toute chose

Elle a du tempérament, Georgette Gebara, et de l’audace! Celle qui a donné ses lettres de noblesse au ballet libanais a su conserver une incroyable énergie et une surprenante jovialité communicative. Elle vient d’être honorée par le Maqamat Dance Theatre, dans le cadre de la 14ème édition de Bipod-Beirut International Platform of Dance, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée au Musée Sursock. Avec des histoires et des émotions plein la mémoire et le cœur, elle raconte son parcours.